Dernières Nouvelles du village...


Pour lire et relire 

l'actu de Henridorff :

Archives des actualités 



Inscriptions à l'école maternelle

 

Inscriptions pour les enfants nés en 2015 

École maternelle
Henridorff - 5 rue de l'Église

Se munir du livret de famille et du carnet de santé de l'enfant.

Contact: Véronique Haettel  au 03.87.25.42.46

 

Pour des inscriptions en classes élémentaires, contacter le directeur , M. Ludovic Gauthier au 03.87.25.42.46 ou la mairie : 03.87.25.30.49 - mairie@henridorff.com



Le Requiem de Cherubini pour lancer la saison musicale des Amis de l'Orgue

Un grand moment musical se profile à Henridorff. A l'invitation de l'association des Amis de l'Orgue, l’ensemble vocal et instrumental du conservatoire de Sarreguemines sous la direction de Benoît Schaeffer, viendra interpréter le célèbre Requiem en Ut mineur de Cherubini, le samedi 19 mai à 20h, à l'église Sainte-Croix.

L'entrée sera libre afin de permettre à tous d'entendre un répertoire exceptionnel. Concert unique autour d'un musicien un peu oublié, né à Florence en 1760, éduqué en Italie, français d’adoption et co-fondateur et directeur du premier conservatoire de Paris.

Ce requiem, d'une majestueuse gravité, où le chœur est mis en valeur, a été composé en 1816 à la demande de Louis XVIII en l'honneur de son frère aîné, le roi Louis XVI, guillotiné le 21 janvier 1793.

Beethoven ne tarit pas d’éloges sur ce Requiem qui sera joué à ses obsèques le 29 mars 1827.

On doit à Cherubini une organisation du Conservatoire dont l’enseignement musical est l’héritier (concours d’entrée et de sortie, programmes imposés, traités de pédagogie, études de l’écriture et de la culture) et la création de la Société des Concerts du Conservatoire, ancêtre de l’Orchestre de Paris et première formation exclusivement symphonique en France. Son décès à Paris en 1842 a donné lieu à des funérailles nationales.

 

Le programme s'articulera en deux volets :

 

En 1re partie de ce concert, seront interprétées des œuvres de Beethoven, Schubert et Mendelssohn.

L'organiste, Rémy Kalck, fera entendre deux pièces de Mendelssohn en entrée et fin de cette première partie sur l'orgue historique Verschneider-Blési à 3 claviers et un pédalier.

En 2e partie sera interprété le Requiem de Luigi Cherubini, moment indéniablement fort du concert.

 

Entrée gratuite - Plateau. Ouverture des portes à 19h30.

 

Cherubini, un compositeur atypique

 

Maria Luigi Carlo Zenobio Salvatore Cherubini (Florence, 14 septembre 1760 – Paris,15 mars 1842) est-il italien ou français ? classique ou romantique ? lyrique ou symphonique ? royaliste, bonapartiste ou républicain ? Autant d’ambivalences qui n’ont jamais  œuvré pour sa reconnaissance… C’est à dix-neuf ans qu’il écrit son premier opéra. Il s’installe à Paris à l’âge de vingt-six ans. Il renonce au théâtre pour se consacrer essentiellement à la musique religieuse ainsi qu’à la musique de chambre.

En 1815, Cherubini, qui a été successivement «compositeur officiel» de l’Ancien Régime, de la Révolution, du Directoire, du Consulat puis de l’Empire, part pour Londres, craignant un «retour de bâton» avec la Restauration et le retour au pouvoir des Bourbons. Le succès en Grande-Bretagne, où il compose son unique symphonie, est tel que Louis XVIII le rappelle en France pour un poste à l’Académie des Beaux-arts et pour deux œuvres de circonstance : une messe de sacre (finalement non exécutée) et une messe de requiem en l’honneur de Louis XVI. Beethoven ne tarit pas d’éloges sur le Requiem en ut mineur, créé le 21 janvier 1816, et cette œuvre sera jouée à ses obsèques.

Beethoven, Schumann et Brahms l’admirent grandement et il inspire les requiem de Berlioz, Brahms et Verdi. Cette œuvre n’a jamais disparu du répertoire. Elle a souvent été comparée au requiem de Mozart, toutefois Cherubini ne fait pas intervenir de chanteurs solistes et se limite à un chœur mixte.

On doit à Cherubini une organisation du Conservatoire dont l’enseignement musical est l’héritier (concours d’entrée et de sortie, programmes imposés, traités de pédagogie, études de l’écriture et de la culture) et la création de la Société des Concerts du Conservatoire, ancêtre de l’Orchestre de Paris et première formation exclusivement symphonique en France.

Son décès donne lieu à des funérailles nationales, durant lesquelles est joué son Requiem en ré mineur. Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise.

(Article mis en ligne le 14 mai 2018)


Une centaine de personnes à la marche populaire

(Article de YE mis en ligne le 13 mai 2018)

Ce dimanche a eu lieu la traditionnelle marche populaire organisée par l’amicale des sapeurs-pompiers du village. Elle n'a pas connu le succès escompté à cause d'un temps pluvieux.

 

Cette marche populaire porte bien son nom. Dès 7 h du matin, des marcheurs de tous horizons et de tous âges affluaient au départ de la salle socioculturelle pour participer à cette balade de printemps, placée cette année sous un crachin qu'auraient pu leur envier les Bretons. Deux circuits, de 8 et de 16 km, ont été proposés. Tous les deux passaient par la forêt des Schwangen. A 14h, près de 120 inscriptions étaient enregistrées, sans compter les nombreuses autres personnes qui n'ont pas pris soin de se manifester. Une fois de plus, cette journée a été parfaitement orchestrée par une équipe bénévole dynamique placée sous la houlette de leur président, Arsène Noblet, et de leur chef de centre, Eric Mathis. Le midi, une restauration était proposée dès 11 h 30 avec au menu un délicieux jambon cuit à la broche. Une tombola organisée au profit de l'Oeuvre Des Pupilles (ODP) des Sapeurs-Pompiers a été aussi proposée au cours de l'après-midi. De nombreux lots ont été remportés pour le bonheur de tous.



Assemblée Générale des arboriculteurs le 11 mai 2018

La société d’arboriculture de Henridorff vient de tenir son Assemblée Générale sous la présidence de Fabrice Tisserand. Etaient présents :  M. le député, Fabien Di Filippo, M. le Vice-Président du Conseil Départemental de Moselle, Patrick Reichheld, M. le Maire, Bernard Kalch accompagné de ses 


adjoints et une vingtaine de membres. L’assemblée a commencé par une minute de silence pour les membres de l’association disparus, puis, ont été détaillés les comptes, perspectives et projets de l’association. Elle s’est terminée par le repas traditionnel offert par l’association.


Assemblée générale du club de l'amitié et du 3e âge

Sous la présidence de Mme Marie-Andrée KRUMENACKER, les membres du club se sont réunis à la salle  socio-culturelle pour la traditionnelle assemblée générale.

Après le mot de bienvenue, la présidente a fait observer une minute de silence pour les membres défunts et ceux qui nous ont quittés en 2017 à savoir Eugénie Moutier, Marie-Thérèse Rauch et le doyen du club et du village Erwin Riedinger, tous  membres de la 1re heure.

Pour l’année 2017, on constate avec satisfaction que les rencontres ont été bien suivies et appréciées ainsi que les séances de gym pour seniors. Ces rencontres ont pour but de rompre la solitude, de renforcer les relations et d’oublier les soucis quotidiens.

Après ce rapport moral de la présidente, le secrétaire a présenté le rapport de l’activité 2017 ainsi que  le bilan financier. Quitus a été donné au trésorier, suite au rapport du vérificateur aux comptes, pour sa bonne et saine gestion.

Pour l’année en cours, les membres conserveront le rythme de croisière de leurs rencontres ainsi que les séances de gym-seniors. Quant aux rencontres repas qui connaissent un franc succès, elles seront revues à la hausse. Un calendrier des manifestations a été remis à chacun des membres.

L’année 2018 est l’année des élections. Aucune inscription nouvelle n’ayant été enregistrée, l’ancien comité, composé de 9 membres, a été réélu à l’unanimité et reconduit dans ses fonctions.

Pour conclure, la présidente a remercié le Conseil départemental pour sa subvention, le maire pour la mise à disposition de la salle et du personnel, le comité pour son dévouement et les membres présents pour l’aide précieuse qu’ils apportent tout au long de l’année.

 

(Article mis en ligne le 8 mai 2018)